FESTIVAL 2016

1. LES GAGNANTS DU FESTIVAL 2016
2. LES FILMS DU FESTIVAL 2016
3. LE PRÉSIDENT DU JURY 2016
4. LE JURY DU FESTIVAL 2016

1. LES GAGNANTS DU FESTIVAL 2016

LE MOT DU JURY

Pour la deuxième année consécutive, le Festival du film de chasse à l’arc se tenant à Châteauvillain (52), continue sa route. A l’initiative d’Errol Benstead, épaulé par son frère, Heston, et une équipe de passionnés, Salomé Moreau et Matthieu Fouache, l’événement voit son écho grandir.

Lorsque l’on m’a demandé de présider le jury du festival, bien qu’honoré, je n’en fus pas moins, dans un premier temps, surpris. Me retrouver au sein d’un jury composé d’Erick Teycher, Armand Mamy-Rahaga, Marc Rouget, Yvan Buchmann, tous des sommités du milieu, ne me parut pas très légitime. L’organisation m’a ensuite expliquée qu’ils tenaient à avoir un panel de jurés diversifié, une mixité de regards et pas seulement celui du chasseur à l’arc.

Juger une œuvre, quelle qu’elle soit est forcément subjectif, cela dépendant des critères pris en compte… Nous avons donc essayé, avec les membres du jury, de tenir compte du ressenti de chacun, de l’éthique, de l’esthétisme, de la réalisation et de l’émotion.

Cette année, était présentée une sélection de sept films : deux français et cinq américains. Une belle diversité car chacun apportait un regard différent.

Après une consciencieuse délibération, voici les choix du jury :

Le Prix du jury revient au film TERRA NOVA: 3 DAYS ON THE ISLAND

image-palme-jury-2016

Terra Nova, une production Sicmanta mettant en scène l’américain Donnie Vincent. Un petit chef d’œuvre regroupant voyage, quête, remise en question, respect, émotions… Une réalisation impeccable, où la tension transpire et grandit tout au long du film, vous immergeant dans les sauvages paysages de l’île de Terre neuve.

Le Prix Aventure revient au film ASCENT de Clay Hayes

image-palme-aventure-2016

Un film assez « old school » de réalisation assez minimaliste mais témoignant de l’engagement nécessaire à une traditionnelle chasse à l’arc au Cerf mulet, dans l’Idaho sauvage.

La Mention Spéciale pour CORSIC’ARCU,

film français réalisé par Vincent Maïda basé sur l’amitié, le partage et les émotions simples dans les paysages préservés et sauvages de Corse.

image-speciale-2016

Au regard de toutes ces réalisations, on constate un écart assez conséquent de moyens financiers entre les films français et américains. Forcément cela se retrouve sur le rendu final d’un film et qu’on le veuille ou non, pèse dans la balance. Il faut espérer que les productions françaises puissent, à l’avenir, avoir des soutiens plus importants et donc des moyens financiers supérieurs afin de rivaliser avec nos voisins outre atlantique. Sinon, et c’est aussi cela l’exception française, des réalisateurs hors pair, une créativité et une originalité toute particulière.

J’ai été heureux de participer à cette aventure dont je n’ai aucun doute sur la longévité et l’ampleur qu’elle prendra. Je tiens à féliciter tous les acteurs de ce beau projet. Les organisateurs, les sponsors, les équipes des films en compétition, le jury, les spectateurs….

J’espère que la voie ouverte par ce festival fera écho, qu’elle donnera à beaucoup l’envie de faire des films de qualité, loin de ce que l’on voit trop souvent circuler sur internet, donnant malheureusement une image déplorable d’une activité vieille comme le monde.

Walter Arlaud

Président du Jury 2016

 

Le Prix du Public revient au film TERRA NOVA: 3 DAYS ON THE ISLAND

image-palme-public-2016

 

2. FILMS PARTICIPANTS AU FESTIVAL 2016

Ascent

Ascent-petit

Aprés « Untamed », prix du public Arc Aventure en 2015, le nouveau film de Clay Hayes et Twisted Stave Media nous transporte le temps d’une chasse à l’arc traditionnel au cerf mulet dans la nature sauvage du centre de l’Idaho.
Avec « Ascent », Clay Hayes nous propose, cette année, un film plus épique mais toujours très personnel.

Corsic’Arcu

corsicarcu-petit

Corsic’Arcu, c’est l’histoire de trois chasseurs qui se retrouvent devant une ancienne bergerie et qui vont nous raconter les plus grands moments de leur saison de chasse.
Ils vont ainsi nous faire partager leurs aventures dans des décors somptueux sur cette magnifique île qu’est la Corse.

Heavy Hitters

heavy-hitters-petit
Dans Heavy Hitters, le chasseur à l’arc aventurier, Tom Miranda, part sur le continent Africain à la poursuite du Big Five. Quoi de plus naturel pour lui, direz-vous ? Et bien c’est qu’il emploie l’arc avec ces animaux particulièrement dangereux d’une manière parfois inattendue.

Larmes d’Ours

arcours-petit

Parmi la diversité des chasses à l’arc, la chasse à l’ours tient une place particulière dans le cœur des archers. C’est une chasse des plus sensationnelles pour un passionné de chasse à l’arc et la promesse de surprises et d’émotions.

Next Generation

next-petit
Un film sur la transmission avec Clay, un garçon plein d’avenir qui va vivre sa première saison de chasse à l’arc dans le Kansas et Alexa Easley qui tente, avec l’aide de son père Ty, de prélever son premier cerf de Virginie avant la fermeture de la saison de chasse dans le Missouri.

Terra Nova : 3 jours sur l’île

terra-nova-petit

C’est sur l’île de Terre-Neuve, à l’origine appelée Terra Nova, que le soleil se lève en premier sur le continent Nord Américain.

« Terra Nova : trois jours sur l’île » est le deuxième film d’aventures mettant en vedette Donnie Vincent. Grâce à des images exceptionnelles, le spectateur s’immerge avec Donnie à travers forêts et tourbières à la recherche du caribou des bois.

THE ROCK – AN IBEX ADVENTURE

therock-petit
En décembre 1970, le Département de la chasse et de la pêche du Nouveau Mexique a relâché 15 bouquetins bézoard dans une obscure chaîne de montagne surplombant le désert du côté de la frontière mexicaine.
Avec le film « The Rock – An Ibex Adventure », Trevon Stoltzfus propose un voyage dans les Floridas Mountains que les gens du coin appellent aussi « The Rock « . Il a décidé de partir à la poursuite de cet Ibex qui détient le titre de l’animal le plus dur des États-Unis à chasser à l’arc.

 

3. LE PRÉSIDENT DU JURY 2016

 

Walter ARLAUD

Chez Walter Arlaud, la passion pour la nature est venue très tôt alors qu’il suivait son père en montagne, à la chasse aux chamois, aux tétras lyres et autres sangliers. Les grands espaces vierges, les paysages majestueux et la faune sauvage, l’ont immédiatement fasciné. Il se présente comme un contemplatif qui aime à restituer sur le papier ou sur la toile, ce qu’il voit et ressent dans la nature. Depuis une quinzaine d’années, il s’est destiné à une carrière artistique comme peintre animalier où l’approximatif n’a pas sa place. Il aime la verticalité, l’esthétisme, la rudesse et la sauvagerie des montagnes ainsi que la capacité d’adaptation des espèces qui y vivent. Toujours à la recherche de nouvelles inspirations, il part régulièrement de ses Alpes natales vers les Rocheuses canadiennes, l’Alaska, l’Altaï sibérien, le Kamchatka et les Highlands d’Écosse pour lesquels il a une affection toute particulière.

http://www.walterarlaud.com

Walter-Arlaud-570

Walter-Arlaud01

 

4. LE JURY 2016

 

Armand MAMY-RAHAGA

Armand Mamy-Rahaga est l’un des pionniers de la chasse à l’arc en France. Vice-président de la FFCA durant plusieurs années, il fut responsable de la Commission Éducation et Formation ainsi que de l’École Nationale de Chasse à l’arc. Facteur des célèbres arcs TAO qui ont marqués l’histoire de l’archerie française, Armand est expert en Aïkido et écrivain. Son essai « Tir à l’arc instinctif, chasse à l’arc et arts martiaux » reste pour nombre d’archers, un incontournable. Aujourd’hui, il est accompagnateur professionnel en Ressources Humaines et utilise le tir à l’arc instinctif de chasse dans ses interventions en organisation ou dans ses cours à l’Université.

Rahaga-570

Marc ROUGET

En compagnie de quelques amis, c’est en 1994 que Marc Rouget créa la revue «Le chasseur à l’arc magazine». Cette aventure humaine très riche qui dura plus de 10 ans a inscrit à jamais le tir à l’arc et la chasse dans son projet de vie. Après la réalisation à compte d’auteur de 4 documentaires, il décide en 2008 de lancer Adrenaline Film Maker, une petite entreprise de production de documentaires sur le tir à l’arc, la chasse et bien sûr la chasse à l’arc. Son film « Brame, chasse à l’arc dans les Pyrénées » était d’ailleurs en compétition lors de la première édition du festival Arc Aventure !
Avec près de 20 documentaires à son actif, Marc continue de parcourir le monde, l’arc dans une main et la camera dans l’autre pour filmer des aventures de chasse authentiques.

Marc-rouget-570

Yvan BUCHMANN

Vivant 3 mois par an au Québec où il est guide chasse, Yvan BUCHMANN est un chasseur qui parcourt le monde (Europe, Amérique et Afrique), l’arc à la main depuis de longues années. Pigiste dans la revue Charc et auteur d’une douzaine d’ouvrages ayant pour sujet la chasse à l’arc, il a grâce aux récits de ses expériences fait naître de nombreuses vocations d’archers chasseurs.
Réalisateur de plusieurs courts métrages sur les trappeurs et autres coureurs des bois, il a un œil averti sur la manière de transmettre le « way of life » des amoureux de nature et de chasse.

yvan-buchmann-570

Erick TEICHER

Erick Teicher a mené parallèlement une activité de Chirurgien dentiste et de guide de grande chasse durant 18 ans avant de se consacrer à sa passion à plein temps avec « Safari guide »‘. Grand connaisseur des chasses de montagne mais aussi du Big Five et archer chasseur depuis plus de 3 décennies, il n’a de cesse de parcourir le monde (Europe, Afrique, Amérique, Asie) à la recherche de nouvelles aventures cynégétiques.

Erick-Teicher-570